11-Septembre : un ex-collaborateur de la Maison Blanche accuse Israël

Israel avec les agents du Mossad (shalom !) qui ont été pris en flag en train de fêter l’effondrement des tours, les Saoudiens – surement avec l’aide de la CIA qui maintenant se retourne contre eux (11 septembre – un rapport pointe le rôle de l’Arabie Saoudite : « Riyad menace de vendre ses actifs américains si la Maison Blanche adopte une loi permettant de traduire les autorités saoudiennes en justice » – La Maison blanche devrait révéler des informations secrètes sur le terrorisme dans la Maison des Saoud en Juin) car l’Arabie est le dernier maillon qui soutient le pétrodollar et que les arabes voulaient dernierement en sortir de ce systeme en « diversifiant » leur réserves …

Et en acceptant de vendre leur brut  (de fait) en petro – yuan . (de toutes façon ils n’ont presque plus de pétrole, pour moins de 20 ans : L’Arabie saoudite part a la conquête du monde : un fonds souverain qui pourrait atteindre 2000 milliards « pour préparer l’après pétrole »)

15 ans après,  la vérité sur le 11 septembre et le lien avec la situation actuelle est clair : les bedouins se sont fait avoir par I’entité sioniste , la grande – les US , et la « pure »- Israël .

Les saoudiens sont piégés, ils ont voulu jouer avec les maîtres du monde et se sont fait avoir. Ils en sont conscients .

Vous suivez ?

Simple .


Le 21 avril, Steve Pieczenik, ex-envoyé spécial du président Jimmy Carter, a nommément accusé Israël d’avoir commis le 11-Septembre.

Il s’agit là d’un « lanceur d’alerte » qui sera, faisons-en ici le pari, totalement ignoré par la presse française traditionnelle et les réseaux associatifs.

Jeudi 21 avril, Steve Pieczenik était l’invité de la web-tv radiophonique américaine InfoWars.

Né à Cuba en 1943, cet Américain, psychiatre de formation, diplômé en relations internationales du prestigieuxMassachussets Institute of Technology et reconverti (avec succès) dans le thriller aux côtés de Tom Clancy, a fait carrière dans l’armée avant d’être recruté par l’Administration Nixon, au sein du Département d’État, pour diriger la gestion de crise et de traitement des otages.

L’homme, aujourd’hui retraité, était notamment l’envoyé spécial du président Carter en Italie pour négocier avec les Brigades rouges lors du kidnapping de l’ex-président du Conseil italien Aldo Moro. En 2008, un documentaire -diffusé par France 5- contenait l’une des rares interviews audiovisuelles de Pieczenik, présenté alors comme l’ancien « chef de la cellule anti-terroriste » (visible à partir de 28’20).

https://player.vimeo.com/video/61699856

Toujours en 2008, Pieczenik avait rédigé un livre dans lequel il affirma que les États-Unis avaient délibérement« sacrifié » Moro pour garantir la « stabilité » de l’Italie. Cette révélation lui vaut désormais des poursuites judiciaires, intentées à la fois par les États-Unis et  l’Italie.

Faut-il y voir la cause de ses divulgations, en guise de représailles contre son gouvernement, sur le 11-Septembre?

En mai 2011, cet homme du sérail avait déjà dénoncé la mise en scène de la capture de Ben Laden qui serait mort- selon lui- du syndrome de Marfan, dès 2001.

Près de cinq ans plus tard, à la date du 21 avril 2016, Pieczenik refait parler de lui sur les réseaux sociaux : sa vidéo-confession de 47 minutes avec Alex Jones, interviewer en chef d’InfoWars, a déjà cumulé plus de 88 000 vues en 5 jours.

Dans sa version courte de 15 minutes, la vidéo comporte l’essentiel des propos tenus par Pieczenik : celui qui fut longtemps membre (jusqu’en 2012) de l’ultra-élitiste Council on Foreign Relations tient désormais des déclarations explosives.

Il accuse les neoconservateurs -notamment l’Israélo-Américain Michael Chertoff, le rabbin Dov Zakheim et Paul Wolfowitz, alors secrétaire adjoint à la Défense (et grand ami du belliciste Bernard Kouchner)- d’avoir gangréné l’Administration Bush et réalisé, en partenariat avec des « agents saoudiens » et à l’instigation d’Israël, l’attentat « sous faux drapeau » du 11-Septembre. Pieczenik indique être prêt à témoigner, sous serment et devant une cour de justice fédérale, à propos de ses sources dont l’une serait un « général ».

En dépit de l’embarras croissant d’Alex Jones -un animateur « populiste » vu de France mais qui s’avère être un vif partisan d’Israël qui préfère insister sur le rôle de l’Arabie saoudite-, Pieczenik revient -tout au long de l’interview longue de47 minutes– sur la responsabilité principale d’Israël.

Il sera difficile aux chasseurs de conspirationnistes de le discréditer en lui apposant la carte de l’antisémitisme : Pieczenik est issu d’une famille juive d’origine russo-polonaise qui a échappé à l’Holocauste.

Son dernier ouvrage, un roman intitulé « Teodora »– est d’ailleurs consacré àsa « mère yiddish » partie vivre« le rêve américain ».

HICHAM HAMZA

Bonus 

Source : Le blog de la résistance

Le 29/04/16 by Francky

franck
About franck 2190 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire