Cahuzac :  » merci maman « 

Jérôme Cahuzac aurait caché 210 000 euros sur les comptes de sa mère

Décidément, Jérôme Cahuzac a un problème avec l’argent. Après avoir caché 600 000 euros sur un compte Suisse, (des fonds déplacés vers Singapour après être passés par les Seychelles), Jérôme Cahuzac est aujourd’hui soupçonné d’avoir caché 210 000 euros sur les comptes de sa mère entre 2003 et 2010. 

Cahuzacxx

« C’est un signalement de Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy, qui a déclenché les soupçons, en révélant que des comptes de la mère de l’ancien ministre avaient enregistré de nombreux chèques de particuliers entre 2003 et 2010, l’année où le député PS était devenu président de la commission des finances à l’Assemblée », explique l’AFP.

Selon Tracfin, ces 210 000 euros proviendraient de chèques de clients du cabinet d’implants capillaires du couple Cahuzac. Ces fonds auraient notamment servi à financer des vacances du couple. « Entendue, la mère de Jérôme Cahuzac a dit ignorer ces mouvements. L’ancien ministre n’a pas contesté les faits », précise l’AFP. Quand à l’ex-épouse de Cahuzac, elle aurait indiqué que la répartition de ces fonds relevait d’une« gestion familiale ». Comme pour les 600 000 euros du compte de Singapour, les 210 000 euros n’auraient pas été déclarés à l’administration fiscale.

Le 28/02/15 by Francky.

 

 

 

 

 

 

 

franck
About franck 2187 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire