CE MASQUE EN CUIVRE REMET EN QUESTION NOS CONNAISSANCES SUR L’HISTOIRE DE L’AMÉRIQUE DU SUD PRÉCOLOMBIENNE

masque cuivre amérique précolombienne

L’un des éléments clefs de l’évolution humaine, outre la connaissance du feu, c’est la maîtrise de la métallurgie et de l’artisanat en général. De la taille du silex, l’humain est passé à la forge du fer, de l’or, de l’argent, puis de divers alliages de métaux, ainsi que du cuivre. Plus l’être humain a su forger de métaux et avec précision, plus il a pu évoluer. Ces artefacts, tel ce masque, sont comme autant de morceaux d’un puzzle qui nous permettent de composer, avec une rigueur scientifique, l’histoire de l’humain.

Evidemment, plus on remonte à loin, plus la précision, la datation et les connaissances se morcellent, des trous apparaissent, parfois comblés par de nouvelles découvertes. C’est ainsi que tout un pan de l’histoire et/ou de l’archéologie peut être remis en question par une découverte nouvelle, comme c’est le cas aussi en ce moment avec la mise au jour d’un homo sapiens dans l’Ouest du Maroc, datant probablement d’environ 315 000 ans avant notre ère, vieillissant ainsi notre espèce de près de 100 000 ans.

En Amérique du Sud, les premières traces de métallurgie des peuples précolombiens étaient situées dans les Andes péruviennes, mais la découverte d’un masque en cuivre au Sud de l’Argentine (toujours dans les Andes) remet en question le fait que la maîtrise de l’artisanat du cuivre ait été localisée en un centre culturel. A priori et d’après la datation au carbone 14, le masque daterait d’il y a entre 3400 et 3100 ans avant notre ère.

Source: übergizmo (Blandine)

Le 12/06/17 by Francky

franck
About franck 2198 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire