Découverte d’un objet inattendu en orbite autour de notre galaxie

Une équipe de chercheurs annonce la détection d’une galaxie naine cachée en orbite autour de notre propre galaxie. Une découverte qui suggère que beaucoup de ces galaxies sombres pourraient se tapir dans l’espace profond.

Crédits : European Southern Observatory/Flickr
Crédits : European Southern Observatory/Flickr

Il existe une cinquantaine de galaxies connues en orbite autour notre propre galaxie et environ une quarantaine d’entre elles sont des sphéroïdales naines : des petites galaxies composées de l’ordre de 10 milliards d’étoiles (un nombre relativement faible par rapport aux 200 à 400 milliards d’étoiles de la Voie lactée). Mais ce nombre de galaxies dites « satellites » est insuffisant, du moins selon les simulations informatiques cosmologiques qui prédisent l’évolution de la distribution de la matière dans l’Univers.

La matière noire, cette force mystérieuse censée représenter environ 27 % de la densité d’énergie totale de l’Univers observable, joue un rôle primordial dans le maintien des galaxies. Le problème est que notre compréhension actuelle de la matière noire suggère que nous devrions avoir des centaines de galaxies satellites en orbite autour de la nôtre. Or, ce sont approximativement 38 galaxies naines qui ont été observées dans le Groupe local (notre amas de galaxies), dont seulement 11 en orbite autour de la Voie lactée. On appelle ça le « problème des galaxies naines ». Jusqu’à présent, les astronomes n’ont pas été en mesure d’expliquer ce nombre de galaxies naines inférieur de plusieurs ordres de grandeur. Ainsi, soit notre compréhension de la matière noire est à revoir, soit beaucoup de ces satellites jouent encore à cache-cache.

Crédits : Tohoku University/NAOJ

Cette nouvelle découverte pencherait donc la balance pour la partie de cache-cache. Et pour cause, jusqu’à récemment, nous n’avions jamais décelé de galaxies faibles d’une magnitude absolue de -8. La magnitude absolue est la luminosité d’un objet céleste vu à une distance de 10 parsecs (soit 32,6 années-lumière). À titre de comparaison, la magnitude absolue pour la galaxie d’Andromède est de -21,77, et de -18,35 pour le Grand Nuage de Magellan. Ainsi, une magnitude absolue de -8 est relativement faible, mais cette galaxie nouvellement découverte — baptisée Vierge I, longue de 248 années-lumière et située à 280 000 années-lumière de notre Soleil — est encore plus sombre avec une magnitude absolue estimée à -0,8, ce qui en fait la plus faible galaxie satellite jamais détectée.

Vierge I fut découverte grâce au télescope Subaru de 8,2 mètres de diamètre situé à Hawaii. Un instrument à grande ouverture capable de capturer beaucoup plus de lumière que la plupart des autres télescopes. C’est une découverte qui pourrait en appeler d’autres. Nous pourrions en effet être sur le point de découvrir des dizaines, voire plus, de ces galaxies naines ultra-faibles rien que dans le halo de la Voie Lactée.

Source: SciencePost (Brice Louvet)

Le 24/11/16 by Francky

franck
About franck 2195 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire