ENERGIE INFINIE : LE « SOLEIL ARTIFICIEL » ALLEMAND PROGRESSE !

Depuis les années 1950, des scientifiques du monde entier tentent de réaliser l’impossible : développer un réacteur à fusion nucléaire générant de l’énergie de la même manière qu’une étoile… mais sur Terre. C’est pour cette raison qu’on parle de « soleil artificiel ». Dis comme ça, cette production d’énergie semble dangereuse, mais il n’en est rien. Mieux, le réacteur Wendelstein 7-X (un réacteur allemand concurrent d’ITER qui est en construction dans le sud de la France) vient de passer ses premiers tests avec succès !

Stellarator-soleil

lon une étude publiée dans le dernier numéro du journal Nature Communications , les chercheurs ont confirmé que le réacteur à fusion Wendelstein 7-X (W7-X) qui se trouve en Allemagne fonctionne correctement et peut donc progresser dans sa réalisation. Le réacteur développé en Allemagne, un Stellarator, a généré son premier plasma d’hydrogène quand il a été allumé au début de l’année. De nouveaux tests ont donné aux scientifiques le feu vert pour qu’ils passent à l’étape suivante du processus.

Un réacteur à fusion ?

Sur le papier, les réacteurs à fusion nucléaire pourraient fournir une énergie propre et illimitée au monde entier. Au contraire d’un réacteur à fission nucléaire qui sépare les atomes d’éléments lourds pour générer de l’énergie,  les réacteurs à fusion assemblent les noyaux d’atomes légers en atomes plus lourds. Ce processus libère une quantité massive d’énergie et ne crée aucun déchet radioactif. Le « combustible » utilisé dans un réacteur à fusion est de l’hydrogène qui peut être extrait à partir d’eau.

Pour atteindre la fusion, les scientifiques doivent générer des températures incroyablement hautes (plusieurs dizaines de millions de degrés)  pour chauffer l’hydrogène à l’état de plasma. Le plasma est si chaud qu’aucun matériaux ne peut le contenir. Il brûlerait tout. Et c’est là que le design du Stellarator est important.

Le réacteur du W7-X confine le plasma à l’intérieur d’un champ magnétique généré par des bobines supraconductrices refroidies à des températures avoisinant le zéro absolu. Le plasma, qui peut atteindre des températures proches de 80 millions de degrés Celsius, ne touche jamais les parois de la chambre de confinement.

Si jamais le plasma venait à toucher la paroi, la fusion serait immédiatement interrompue et aucun déchet radioactifne viendrait contaminer le bâtiment.

Le W7-X est le plus grand et le plus sophistiqué des stellarators. Il est actuellement sous le contrôle de l’Institut Max Planck de physique des plasmas. Les derniers tests ont été conduits en collaboration avec des scientifiques américains du Laboratoire de physique des plasma de Princeton.

Le combustible peut donc être trouvé dans l’eau de mer dans des quantité suffisantes pour durer des dizaines de milliers d’années. Les déchets produits sont de l’hélium, un gaz inerte. Un réacteur à fusion viable fournirait donc une source d’énergie bénigne pour l’environnement, illimitée et sûre pour toutes les nations.

En France, le projet ITER a pris régulièrement du retard. Il utilise également un autre système pour atteindre la fusion, le tokamak, qui doit encore faire ses preuves sur sa capacité à confiner le plasma longtemps.

Source: Ubergizmo (Norédine Benazdia)

Le 11/12/16 by Francky

franck
About franck 2199 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire