La biodiversité des forêts mondiales vaut jusqu’à 490 milliards de dollars

Selon une étude parue début octobre dans la revue Science, la valeur économique de la biodiversité des forêts de la planète est estimée entre 166 à 490 milliards de dollars par an. Les chercheurs ont également démontré que la baisse de la diversité des essences d’arbres au sein d’une forêt diminue sa productivité et sa capacité à stocker du CO2.

biodiversite-foret

En mars dernier, une étude européenne révélait qu’une forêt fournit moins de services écologiques à mesure que sa diversité se réduit. D’envergure mondiale, cette nouvelle étude publiée dans la revue Science le mois dernier se penche à nouveau sur le rôle de la biodiversité forestière.

Les chercheurs de 90 institutions ont passé au crible 780 000 parcelles de 44 pays. Quelque 30 millions d’arbres de près de 9000 essences ont ainsi été étudiés. Résultat, « les écosystèmes dont la biodiversité diminue fonctionnent généralement moins bien que ceux où elle est préservée », affirme le CIRAD, partenaire de l’étude.

Réunis au sein de la Global Forest Biodiversity Initiative, les scientifiques ont réussi à démontrer qu’une réduction globale de 10 % des essences d’arbres au sein d’une forêt a pour conséquence de diminuer sa productivité de 2,1 à 3,1 %. Même impact au niveau de la captation de CO2 : « une perte de diversité moyenne (25 %) se traduit par une diminution de 7,2 % des capacités de stockage du carbone par les forêts », poursuit le CIRAD.

Les résultats de ces travaux invitent donc en filigrane les acteurs de la reforestation à planter des forêts riches de multiples essences. Car seuls les projets incluant une pluralité d’espèces contribueront à lutter efficacement contre le changement climatique autant qu’ils favoriseront la capacité des forêts à fournir durablement des services écologiques essentiels au bien-être humain.

 Source: Reforest’action (Responsable Communication)

Le 08/12/16 by Francky

franck
About franck 2198 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire