La réponse de l’agence Laforêt à son annonce immobilière raciste

« Attention, important pour la sélection des locataires: nationalité française obligatoire, pas de Noir »

RACISME – Propriétaire recherche locataire, mais attention: « nationalité française obligatoire, pas de Noir ». Cette annonce raciste a été publiée sur Twitter le 25 novembre dernier, après une visite. Contactée par franceinfo, l’agence Laforêt des Lilas, en charge du bien, se défend en évoquant un acte isolé.

TWITTER/MOUS_BM

C’est en visitant un bien à Levallois-Perret que Moustapha a découvert l’annonce, placardée dans la salle de bain. « J’étais assez choqué, j’ai demandé des explications à l’agent immobilier. Il y avait des personnes noires qui visitaient l’appartement », explique-t-il. Mais l’agent en charge de la visite lui répond que « ce n’est pas de sa faute, ni de son ressort ».

 Moustapha publie alors l’annonce sur Twitter, interpellant l’agence Laforêt, ainsi que SOS Racisme et le Défenseur des droits.

Son message reste sans réponse publique jusqu’à ce lundi 26 décembre, où il relance les principaux intéressés.

Contactée par franceinfo, Laurent Balestra, responsable de l’agence, explique avoir été « au courant de cette histoire », mais renvoie vers une « collaboratrice qui ne fait plus partie de l’entreprise. » C’est « sur injonction de la propriétaire qui est raciste » que l’agent « naïve et mal formée (…), a retranscrit sans savoir. »

Le responsable qui se dit « outré », rappelle la politique de l’entreprise. « Lorsque les propriétaires sont racistes, je donne comme directive à mes employés de ne pas prendre les dossiers ». « On est aux Lilas, dans le 93, on ne peut pas se permettre ça (d’être raciste) », conclut-il.

Ce n’est pas la première fois que des cas de discriminations dans la recherche de logements sont constatés. En 2013, un agent immobilier avait été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 2000 euros d’amende, pour discrimination envers une femme au nom de famille à consonance étrangère.

Les jeunes en recherche de logement sont souvent victimes de ces agissements. Sur son site, le Centre d’information et de documentation jeunesse rappelle d’ailleurs que si les propriétaires ont « le dernier mot » dans le choix des candidats, ils « ne peuvent refuser de louer à un candidat locataire pour des motifs liés à son âge, sa sexualité, sa couleur de peau », et ce, qu’il s’agisse de bailleurs publics ou privés.

Source: Huffington Post

Le 26/12/16 by Francky

franck
About franck 2195 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire