Le Brésil face à la pire catastrophe écologique de son histoire. Les eaux du fleuve Doce, polluées par une coulée de boue contenant des déchets miniers début novembre, contiennent notamment du plomb et de l’arsenic déjà présents et qui sont remontées lors de l’accident dans le Minas Gérais. Le groupe minier Vale – qui détient, à parts égales avec l’anglo-australien BHP Billiton, la compagnie Samarco à qui appartenait le barrage qui a cédé le 5 novembre – a reconnu vendredi la présence de ces substances toxiques dans l’eau.