L’UEFA rendra finalement hommage aux victimes d’Istanbul et « des autres attaques » survenues lors de l’Euro

Vivement critiquée ces dernières semaines pour avoir refusé la tenue d’un quelconque hommage aux victimes de l’attaque homophobe d’Orlando et de l’attentat à Istanbul survenu ce mardi, l’UEFA a finalement annoncé qu’une minute d’applaudissements sera observée ce jeudi 30 juin avant le match de l’Euro opposant le Portugal à la Pologne.

L’UEFA a finalement consenti à ce qu’une minute d’applaudissements soit observée ce soir au Stade Vélodrome. -Sipa

Elle a donc fini par céder. Sous le feu des critiques qui lui sont adressées depuis son refus d’honorer la mémoire des victimes de l’attentat homophobe d’Orlando et de celui survenu ce mardi à Istanbul, l’UEFA a annoncé ce jeudi 30 juin qu’une minute d’applaudissements sera finalement observée ce soir avant le quart de finale de l’Euro de football opposant le Portugal à la Pologne :

« Une minute de silence sera observée (…) avant le quart de finale de l’Euro 2016 entre la Pologne et le Portugal au Stade Vélodrome de Marseille, en mémoire de victimes de l’attentat d’Istanbul et des autres attaques qui se sont produites pendant le tournoi. »

Sur les écrans du Stade Vélodrome de Marseille, où se joue la rencontre de ce soir, est diffusée depuis cet après-midi une annonce appelant à « observer une minute d’applaudissements à la mémoire des victimes de l’attaque terroriste qui a frappé mardi la Turquie, dont l’association est membre de l’UEFA, et des autres attentats qui se sont produits ailleurs dans le monde pendant l’UEFA Euro 2016. »

Des justifications contradictoires

L’UEFA a semble-t-il souhaité éteindre la polémique née de son refus d’honorer la mémoire, lors des matches de l’Euro qu’elle organise, aux victimes de l’attentat homophobe d’Orlando. L’attaque, survenue le 12 juin, avait coûté la vie à 49 personnes et avait suscité une vague d’émotion internationale. C’est surtout l’explication qu’elle avait alors fournie qui avait surpris : l’instance continentale du foot avait confié à Marianne qu’elle jugeait « irréaliste de rendre hommage à toutes les victimes (…) des événements tragiques qui se déroulent presque quotidiennement partout dans le monde. » En réagissant ainsi, l’UEFA a suscité un tollé et a réuni plus de 40.000 signatures pour exiger un hommage.

La confédération de football avait dans le même temps détaillé que, « en règle générale, dans les compétitions de l’UEFA, des hommages (minute de silence, brassards noirs) sont rendus aux victimes d’événements tragiques qui sont soit liés au football directement, soit à l’une des équipes participantes ou au pays organisateur. » Or, l’UEFA nous a également expliqué ce mercredi qu’elle refusait de rendre hommage aux victimes du triple attentat meurtrier survenu la veille à Istanbul. La Turquie étant pourtant l’une des sélections participant à l’Euro de football…

En invitant les spectateurs du match de ce jeudi à rendre hommage aux victimes de l’attentat d’Istanbul et aux « autres attentats qui se sont produits ailleurs dans le monde » pendant l’Euro, l’UEFA a donc répondu aux critiques. Notons néanmoins que l’instance n’a toujours pas cité directement l’attentat homophobe d’Orlando, le noyant avec « les autres attentats »

Source : Marianne (Nicolas Rinaldi)

Le 30/06/16 by Francky

franck
About franck 2187 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire