Murs anti-pipi : A San Francisco aussi, l’arroseur sera arrosé (Vidéo)

La peinture contient du répulsif d'urine.La peinture contient du répulsif d’urine. – KPIX – IG St Paul – YouTube – CNN

L’idée est très simple et semble beaucoup plus efficace que celui des contraventions. Il y a quelques jours, la ville de San Francisco aux Etats-Unis annonçait qu’une dizaine de murs des quartiers très fréquentés, surtout la nuit, étaient désormais recouverts d’une peinture anti-pipi.

A l’image de Hambourg, en Allemagne, où le concept est né, les autorités ont fait installer des panneaux en plusieurs endroits de « Frisco », cette grande ville de l’Ouest américain appréciée des Européens abritant tout de même 850.000 habitants. Ces mises en garde, déclinées en trois langues, sont parfaitement claires : « Ce mur n’est pas un sanitaire public ». En bref : « Allez vous soulager dans un endroit approprié ». Les messages ont été affichés dans les « rues de la soif », là où les fêtards se retrouvent en général et où les incivilités exaspèrent les riverains.

Vêtements et chaussures souillés

La peinture contient en effet un répulsif d’urine. Si l’intéressé décide tout de même de braver l’interdiction de faire ses besoins sur l’une de ces parois, il risque de ne pas apprécier le résultat… Le jet ne coulera pas le long du béton ni de la chaussée mais il souillera ses vêtements, et chaussures. Hambourg a déjà salué la démarche.

En lieu et place des amendes, pouvant grimper à 100 dollars

San Francisco espère que l’initiative sensibilisera les habituels contrevenants contre qui, en 2012, ils pouvaient dresser des amendes d’un montant de 100 dollars maximum. A l’origine du projet, les Allemands, réunis au sein du collectif local IG St Pauli, espérait en finir avec les mauvaises odeurs. L’association a eu à affronter un autre problème, financier. Il faut, en effet, compter 500 euros pour recouvrir de cette peinture hydrophobe une surface de 6 mètres carrés.

Source : 20 minutes

Le 30/08/15 by Francky

franck
About franck 2195 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire