Raef Badaoui : Le monde doit s’insurgé !

flagellation

Flagellation d’un blogueur saoudien : EELV réclame l’intervention de la France

Certaines voix en France s’élèvent pour demander au gouvernement d’intervenir auprès de l’Arabie saoudite afin d’annuler la condamnation du blogueur Raef Badaoui à 1000 coups de fouet, 10 ans de prison et 266 000 dollars d’amende.

La justice saoudienne a repoussé vendredi, pour la troisième fois consécutive, la flagellation du blogueur Raef Badaoui, condamné à 1.000 coups de fouets en 20 semaines pour « insulte à l’islam », a déclaré son épouse, sans pouvoir en donner les raisons.

Raef Badaoui avait subi 50 coups de fouets le 9 janvier, mais les deux séances suivantes de flagellation avaient été repoussées pour des raisons médicales. Son cas a soulevé l’indignation à travers le monde, l’ONU dénonçant une sentence « cruelle et inhumaine ».

Il « n’a pas été fouetté » vendredi, a déclaré Ensaf Haidar, son épouse réfugiée au Canada avec ses enfants, sans fournir d’autres précisions.

La veille, elle avait fait part à l’AFP de ses inquiétudes concernant l’état de santé de son mari, qui souffre d’hypertension depuis son arrestation en 2012. « L’état de santé de Raef est mauvais et il empire ».

Entourée de responsables d’Amnesty international, Mme Haidar s’était dite « très inquiète pour lui » car « c’est impossible pour un être humain de recevoir 50 coups de fouet chaque semaine ».
Au report de la deuxième séance de flagellation, son épouse et Amnesty International avaient affirmé que les plaies des premiers coups de fouet n’avaient pas suffisamment cicatrisé.

«Alors que la Cour suprême d’Arabie Saoudite doit réexaminer le dossier du citoyen-journaliste, la France doit faire entendre sa voix», écrit EELV dans un communiqué. «Une semaine après la gigantesque manifestation républicaine d’hommage aux victimes et de défense de la liberté d’expression, il serait incompréhensible que nous puissions continuer comme si de rien n’était», poursuit EELV. Le 11 janvier dernier, Nizar al-Madani, ministre d’Etat saoudien aux Affaires étrangères, avait en effet participé à la marche parisienne.

Le parti dirigé par Emmanuelle Cosse «attend du ministère des Affaires étrangères qu’il relaye auprès de l’Arabie Saoudite et au niveau international les demandes des organisations de Droits de l’homme et d’un nombre croissant de citoyens» car «ce châtiment cruel doit être purement et simplement annulé».

Raef Badaoui est l’animateur du site internet Liberal Saudi Network, qui comprend un forum de débats, et lauréat 2014 du prix Reporters sans frontières (RSF). Les autorités ont fermé ce site qui, selon des militants, avait critiqué la police religieuse et certains édits islamiques.

Raef Badaoui est l’animateur du site internet Liberal Saudi Network, qui comprend un forum de débats, et lauréat 2014 du prix Reporters sans frontières (RSF). Les autorités ont fermé ce site qui, selon des militants, avait critiqué la police religieuse et certains édits islamiques.

Les enfants de Raef Badaoui ont fait une vidéo dans laquelle ils disent à quel point leur père leur manque.

Écrit par D. N. avec AFP by francky.

 

 

franck
About franck 2199 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire