Sodas et boissons sucrées tueraient 184.000 personnes chaque année

Une vaste revue épidémiologique portant sur plus 600.000 personnes a permis à des chercheurs d’estimer le nombre de décès imputable à la consommation de boissons sucrées.

Sodas et autres boissons sucrées provoqueraient jusqu'à 184.000 morts chaque année. ©JOEL SAGET / AFPSodas et autres boissons sucrées provoqueraient jusqu’à 184.000 morts chaque année. ©JOEL SAGET / AFP

SODAS. C’est la première étude détaillée au niveau mondial analysant l’impact des sodas et autres boissons sucrées sur la mortalité et le handicap résultant du diabète, des maladies cardiovasculaires et de cancers liés à leur consommation. Et les résultats ne sont pas bons : ces boissons provoqueraient jusqu’à 184.000 morts par an dans le monde selon cette étude publiée lundi 29 juin 2015 dans Circulation, une revue de la Société américaine de cardiologie. Plus précisément, Les chercheurs ont déterminé que 133.000 morts liées à la consommation de ces boissons ont résulté du diabète, 45.000 de pathologies cardiovasculaires et 6.450 de cancers. « De nombreux pays enregistrent un nombre élevé de décès résultant d’un seul facteur diététique à savoir les sodas et autres boissons fruitées ou sucrées comme les thés glacés, dont une forte réduction de la consommation ou leur élimination devrait être une priorité planétaire », explique le Dr Dariush Mozaffarian, doyen de la faculté des sciences de la nutrition à l’université Tufts à Boston (Massachusetts) et principal auteur de l’étude.

Des données récoltées pendant 30 ans sur plus de 600.000 personnes

Les estimations de consommation ont été faites à partir de 62 enquêtes diététiques qui ont porté sur 611.971 personnes entre 1980 et 2010 dans 51 pays. À noter que les jus de fruits pressés entièrement naturels ont été exclus de la recherche. Les chercheurs ont également estimé les quantités de sucre disponibles au niveau national dans 187 pays et fait une corrélation avec la fréquence du diabète, des pathologies cardiovasculaires et du cancer selon les zones géographiques et les populations. Il ressort que l’impact de la consommation de sodas et d’autres boissons sucrées sur la mortalité varie de façon importante entre les différentes populations allant d’un taux de moins d’1% au Japon chez les plus de 65 ans à 30% chez les Mexicains de moins de 45 ans.

Parmi les vingt pays les plus peuplés, le Mexique avait durant la période de l’étude, le taux annuel le plus élevé de mortalité attribuée à la consommation de sodas et d’autres boissons sucrées avec 405 décès par million d’adultes ou 24.000 au total sur un an. Les Etats-Unis se situaient au deuxième rang avec 125 décès par million par an ou 25.000 au total. À titre de comparaison, le tabac tue plus de 73.000 personnes chaque année en France.

Environ 76% des morts liées à la consommation de sodas et autres boissons sucrées ont eu lieu dans des pays à bas et moyens revenus. Au total, la proportion de jeunes adultes souffrant de maladies chroniques comme le diabète attribuées aux sodas et autres boissons sucrées était plus élevé que chez les adultes plus âgés.

Source : Sciences et Avenir

Le 30/06/15 by Francky.

franck
About franck 2187 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire