Terrorisme : 1 750 djihadistes pourraient revenir en Europe, selon un rapport officiel de l’UE

Les défaites de Daesh en Syrie et en Irak pourraient avoir comme conséquence des retours massifs d’islamistes, prévient à nouveau un rapport du contre-terrorisme européen, alors que de nombreux pays s’inquiètent du risque accru d’attentats.

Un poste de Daesh abandonné dans le quartier d'Hanono d'Alep-Est, repris par l'armée syrienne, photo ©Omar Sanadiki/Reuters
Un poste de Daesh abandonné dans le quartier d’Hanono d’Alep-Est, repris par l’armée syrienne, photo ©Omar Sanadiki/Reuters

Le rapport qui doit être présenté aux ministres de l’Intérieur européens est alarmant. «Les chiffres les plus récents suggèrent que sur le total de combattants étrangers, environ 15 à 20 % sont morts sur place, 30 à 35 % sont déjà rentrés et 50 % sont encore en Syrie et en Irak», estime le coordinateur de l’Union européenne Gilles de Kerchove contre le terrorisme dans le texte qui sera présenté lors d’une réunion des ministres de l’Intérieur européens à Bruxelles ce vendredi 7 décembre.

Le texte confirme ainsi que 5 000 ressortissants européens sont partis en Syrie et en Irak rejoindre les rangs des nombreux groupes terroristes, dont Daesh et al-Nosra. Mais, après les revers des «rebelles», l’Union européenne s’inquiète du retour de quelque 1 750 combattants, durcis au combat, extrémistes et radicalisés.

Avec le risque que ces derniers ne continuent la lutte en Europe même. Une fois rentrés, les ex-combattants de Syrie et d’Irak pourraient rester en contact ou intégrer des réseaux terroristes locaux, notamment via les réseaux sociaux et, plus particulièrement l’application Telegram, laquelle permet un encryptage total de ses fils de discussions.

Mais ce n’est pas le premier rapport qui tire la sonnette d’alarme. Le 2 décembre 2016, c’est l’organisme européen Europol qui s’inquiétait d’un changement de mode opératoire des terroristes en Europe, avec, notamment un recours accru aux voitures piégées, technique utilisée jusque-là plutôt sur les théâtres irakiens et libyens. Dès octobre 2016, le chef du renseignement allemand Hans-Georg Maassen, prévenait que les défaites de Daesh pouvaient avoir pour conséquence une recrudescence des attentats en Europe.

Source: RT France

Le 08/12/16 by Francky

franck
About franck 2187 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire