Une première : 10 membres présumés de Boko Haram condamnés à mort et exécutés au Tchad

Une première : 10 membres présumés de Boko Haram condamnés à mort et exécutés au Tchad

Depuis que l’on entend parler des grands groupes terroristes, fléaux du monde moderne, tels que le front Al Nusra, Daesh, ou Boko Haram, c’est la première fois qu’un certain nombre de leurs membres sont capturés, jugés et exécutés.

Le Tchad n’y est pas allé par quatre chemins. Le procès des dix accusés a commencé le mercredi de cette semaine et, en 3 jours, c’était plié. Ils ont tous été reconnus coupables et condamnés à mort le vendredi, puis, dans la foulée, fusillés ce Samedi matin à N’Djamena. Justice expéditive s’il en est !

L’une des 10 personnes exécutées, Mahamat Mustapha, d’origine Nigériane, est présenté par les autorités tchadiennes comme le cerveau des deux attentats-suicides qui ont eu lieu le 15 juin contre le commissariat central et l’école de police de N’Djamena, qui avaient alors fait 38 morts et une centaine de blessés. Près d’un mois plus tard, un nouvel attentat, revendiqué par Boko Haram, avait encore frappé N’Djamena.

Même sans connaitre le fonctionnement de la justice tchadienne, on voit bien que l’état tchadien n’a pas voulu s’embarrasser de fioritures juridiques. Il voulait, avant tout, frapper fort, contre un ennemi impitoyable. Espérons que la leçon portera, mais rien n’est moins sûr. En effet, pendant le procès, outre le chef, tous les autres accusés ressemblaient plus à des zombies qu’à des êtres humains, avec des regards hallucinés ou comme s’ils n’étaient pas là. Lors de leur arrestation, l’État tchadien avait saisi, outre des armes, des substances psychotropes dont on sait maintenant que c’est le véritable moteur des terroristes.

Source : Courrier international

Le 30/08/15 by Francky

franck
About franck 2195 Articles
J'ai pris ma première bouffée d'air un 19 mars 1971 à Mâcon en Saône et Loire (71). Passionné par les grands mystères de la vie, par l'humain et notamment son comportement, Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai surement jamais vu la complexité du fonctionnement du genre humain. Les guerres et les haines que génèrent les religions ou la différence de couleur de peau principalement me laisse à penser que l'homme est un ignorant bestial et que les actions qui nous mèneront sur le chemin de l'amour de son prochain, peu importe nos différences, ne sont pas assez nombreuses. Néanmoins j'ai foi en l'être humain...

Be the first to comment

Laisser un commentaire